Types, matériau, prix, etc. Ce que vous devez savoir sur la réfection de toiture

Par L’équipe de rédaction

Lorsqu’une toiture est tellement endommagée que les réparations partielles ne suffisent plus, on doit envisager sa réfection. Avant de procéder, il est intéressant de connaître les caractéristiques et le coût des matériaux disponibles ainsi que les aides publiques pouvant financer une partie des travaux.

J'isole mes combles

Simulation gratuite et immédiate

De nombreux types de revêtements pour la toiture

En matière de réfection de toiture (totale ou partielle, à l’identique ou pas), il est important de s’informer sur la législation en vigueur. En effet, différentes lois et normes régissent ces travaux, d’un point de vue technique (matériaux, couleurs…) et administratif (déclaration préalable, demande de permis de construire…).

 

On peut obtenir ces renseignements notamment auprès du service de l’urbanisme de la commune de résidence. Une fois ces contraintes connues, on choisit la nature de la couverture en fonction de ses goûts et de son budget :

 

  • tuiles en terre cuite, les plus répandues (plates, à canal, à emboîtement…)
  • tuiles en béton
  • tuiles photovoltaïques
  • tuiles ou bardeaux de bois
  • ardoises naturelles ou artificielles (mélange d’eau et de ciment)
  • feuilles de polycarbonate (PVC)
  • tôles en acier ou en zinc
  • chaume (paille, blé ou roseaux)
  • végétation intensive (arbustes et arbres), semi-extensive (plantes couvre-sol), ou extensive (tapis végétal)

 

Pour une réfection de toiture ancienne (avant 1997) constituée de tuiles en béton ou fibrociment, un diagnostic amiante avant travaux est obligatoire.

Des avantages et des points faibles différents selon le matériau

Avant de choisir la couverture idéale, voici un comparatif des options possibles :

 

Matériau Points forts     Inconvénients
tuiles en terre cuite solides, faciles à installer, bonnes performances isolantes entretien régulier
tuiles en béton pas d’entretien, vaste choix de coloris peu esthétiques, risques de décoloration
tuiles photovoltaïques elles permettent des économies d’énergie conséquentes chères
tuiles en bois ou bardeaux matériau recyclable, écologique, esthétique, résistant, bon isolant entretien contraignant, installation nécessitant des compétences peu répandues
ardoises esthétiques, pérennes, solides, bonnes capacités isolantes installation complexe, poids important des ardoises naturelles nécessitant une charpente particulièrement solide
PVC facile à poser et à entretenir, léger, laisse passer la lumière mauvaises performances isolantes, spécialement phoniques
tôles en acier légères, faciles à entretenir, résistantes capacités isolantes faibles, sensibles à la pollution
tôles en zinc recyclables, souples, durables, simples à entretenir parfois coûteuses, elles peuvent ternir
chaume durable, léger, apporte du cachet au domicile cher, entretien régulier requis
toitures végétales sources d’importantes économies d’énergie, écologiques, durables, esthétiques elles ne conviennent pas à toutes les habitations, entretien conséquent pour les toitures extensives

 

Un coût principalement lié à la nature de la couverture

Si la charpente nécessite d’être réparée, l’intervention préalable d’un professionnel revient en moyenne entre 40 et 110 €/m², en fonction de la complexité du chantier. La réfection de la couverture comprend le prix de la main d’œuvre, variable selon l’entreprise choisie et le coût des matériaux.

 

On conseille d’obtenir un minimum de trois devis auprès de professionnels, (couvreurs, étancheurs…) avant de décider quel artisan interviendra. On compare les matériaux de couverture selon leur prix en euros/m² :

 

  • bardeaux de bois : 10 à 20 €/m²
  • toitures en acier : 20 à 45 €/m²
  • toitures végétales extensives : 20 à 55 €/m²
  • bois massif : 25 à 30 €/m²
  • tuiles en béton : 25 à 35 €/m²
  • PVC (polycarbonate) : 30 à 40 €/m²
  • tuiles en terre cuite : 45 à 55 €/m²
  • toitures en zinc : 45 à 145 €/m²
  • ardoises synthétiques : 50 à 80 €/m²
  • toitures végétales semi-extensives : 55 à 115 €/m²
  • ardoises naturelles : 80 à 150 €/m²
  • toitures végétales intensives : 115 à 290 €/m²
  • chaume : 120 à 155 €/m²
  • tuiles photovoltaïques : 900 à 2 000 €/m²

 

Si la réfection comprend aussi une amélioration de l’isolation de la toiture, de nombreux dispositifs d’aide peuvent s’appliquer. Dans le cas contraire, le nombre d’aides disponibles diminue : TVA à taux réduit et certains dispositifs de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

artisan poignée de main

Le saviez-vous ?

Les travaux de réfection de toiture sont éligibles à la Prime Energie.

artisan poignée de main
J'isole mes combles

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction