Bûches de bois et feux en arrière plan

La chaudière à bois, un fonctionnement et une installation relativement facile

Pour les habitations équipées de circuits de chauffage central, il est commun de retrouver une chaudière au gaz ou au fioul pour l’alimenter. Cependant, il existe désormais des solutions alternatives plus économes et plus respectueuses de l’environnement sans pour autant sacrifier la performance. La chaudière à bois est un bon compromis entre efficacité et économies d’énergie.

Fonctionnement de la chaudière à bois

Le chauffage biomasse revient peu à peu dans les foyers français de par son côté abordable et chaleureux. Les poêles à bois refont leur apparition dans les salons en tant que modes de chauffage d’appoint. Mais il est également possible de chauffer tout le logement au bois avec la chaudière à bois.

 

Son fonctionnement est identique à celui de chaudières plus classiques au gaz ou au fioul. La chaleur produite par la chaudière bois sert à faire monter en température le fluide contenu dans le circuit de chauffage central et qui diffuse cette chaleur dans toutes les pièces à vivre par le biais d’émetteurs haute ou basse température (radiateurs, plancher chauffant, etc.).

 

La seule différence de la chaudière bois est le combustible utilisé. En effet, la combustion est alimentée par du bois sous forme de bûches ou de granulés en fonction du type de chaudière choisi. La chaudière à bûches devra être rechargée manuellement tandis que la chaudière à granulés de bois dispose d’un réservoir intégré qui permet une automatisation du système de recharge.

 

La chaudière bois peut être reliée à un ballon d’eau pour la production de l’eau chaude sanitaire du foyer.

Installation de la chaudière à bois

Pour installer une chaudière bois chez soi, il est indispensable de posséder un circuit de chauffage central auquel la relier. Ce circuit doit pouvoir rejoindre les émetteurs pour diffuser la chaleur. La chaudière bois est bien adaptée aux radiateurs haute température mais peut également convenir pour un plancher chauffant ou des radiateurs basse température.

 

L’autre point à prendre en compte pour ce genre d’installation est l’espace nécessaire. La chaudière bois est imposante, mais c’est surtout l’espace de stockage des bûches qu’il faut anticiper. Vérifiez donc que vous possédez un endroit à l’abri de l’humidité et assez grand pour y ranger les bûches qui alimenteront la chaudière. Pour les chaudières à granulés de bois, la même problématique se pose car il faut disposer d’un espace suffisant pour y mettre un silo de stockage.

 

L’installation d’une chaudière bois ne doit pas être prise à la légère. Il s’agit d’une intervention technique et qui peut s’avérer dangereuse pour les particuliers. Il est judicieux de préférer une prestation spécialisée dispensée par un professionnel compétent. Les installateurs certifiés QualiBois possèdent des compétences et un sérieux vérifiés pour que l’installation de la chaudière à bois se déroule dans les meilleures conditions. De plus, faire appel à un artisan ou à une entreprise qualifiés vous permettra d’avoir accès à des aides financières pour l’achat de la chaudière. Ces aides sont nombreuses et certaines, comme la prime énergie, sont assez faciles à obtenir.

Des économies d’énergie importantes

L’efficacité et le faible coût d’utilisation de la chaudière bois en font un équipement moderne et performant mais assez cher à l’achat. Pour une chaudière à bûches, il faut compter un prix compris entre 3 000 et 8 000 euros. Pour une chaudière fonctionnant aux granulés de bois, le coût est plus élevé à cause du système d’automatisation de l’alimentation, ce qui nous amène à un prix oscillant entre 13 000 et 20 000 euros.

 

L’investissement parait très lourd mais, à long terme, il s’avère très rentable.

 

Au final, la performance énergétique d’une chaudière bois permet de réaliser des économies sur la facture annuelle de chauffage, ce qui rend son utilisation très intéressante. Le prix du bois défie toute concurrence sur le marché de l’énergie, il est donc très bon marché de faire fonctionner ses appareils de chauffage au bois plutôt qu’au gaz ou à l’électricité qui sont parfois 4 fois plus cher au kWh.

 

En outre, le prix initial de l’appareil peut être largement réduit avec les différentes aides existantes. En effet, dans le cadre de la Loi transition énergétique instaurée en France depuis quelques années, l’État propose aux particuliers des subventions très intéressantes sur les équipements et les travaux de rénovation énergétique. La chaudière bois en fait partie et bénéficie donc de nombreuses aides et subventions réduisant son coût et incitant les particuliers à l’adopter. Selon certaines conditions, il vous est alors possible de cumuler un crédit d’impôt à hauteur de 30 % du prix, une TVA à taux réduit, ainsi qu’une Prime Energie pouvant représenter jusqu’à 50% du coût d’achat de la chaudière à bois.