Les Travaux

Prime énergie pour les PAC aérothermiques air-air

prime pompe à chaleur air air

Installer une pompe à chaleur aérothermique air-air peut vite s’avérer très rentable pour réaliser des économies d’énergie. On estime en effet que pour 1kWh d’énergie consommée elle en rend entre 3,5 et 4,2 KWh offrant donc à son utilisateur un excellent COP (Coefficient de Performance). Facile à installer, écologique et rentable, la pompe à chaleur aérothermique air-air peut même bénéficier de la prime énergie allouée aux propriétaires ou aux locataires qui la font installer dans leur logement principal, pour en améliorer les performances énergétiques dans le cadre de travaux de rénovation. Mais comment est attribuée cette prime et sous quelles conditions? Nous vous disons tout!

>>>En savoir plus sur le dispositif de la prime énergie

>>>Demandez votre prime énergie pour l’achat d’une pompe à chaleur air air

A propos de la prime énergie

Déterminée en fonction de votre lieu d’habitation ainsi que de la nature de vos travaux, la prime énergie est destinée à aider les propriétaires ou les locataires à payer leurs travaux d’amélioration de performance énergétique. Attribuée dans le cadre du financement des énergies vertes, elle est payée en grande partie par les taxes sur les entreprises polluantes et par les fournisseurs d’énergie. Vous pouvez l’obtenir si votre résidence principale ou secondaire a plus de deux ans et que vous faites appel à une entreprise certifiée « Reconnu Garant de l’Environnement » RGE qui viendra installer chez vous un équipement éligible tel qu’une chaudière à condensation au fioul ou au gaz, un appareils de chauffage au bois, un chauffe-eau thermodynamique, un insert cheminée ou encore une pompe à chaleur aérothermique dite « air-air ». Vous pouvez également en faire la demande pour vos travaux d’isolation de combles, de sols ou de murs où elle servira à financer l’achat et la pose de nouveaux matériaux plus performants tels que des nouvelles fenêtres par exemple.

La pompe à chaleur aérothermique air-air

Contrairement à la pompe à chaleur aérothermique air-eau, la pompe à chaleur aérothermique air-air ne permet pas d’obtenir de l’eau chaude sanitaire mais uniquement du chauffage. Pour se faire elle utilise, comme son nom le laisse entendre, l’air ambiant qu’elle va capter à l’intérieur ou à l’extérieur de votre habitation (en fonction du type d’installation que vous aurez choisie). Une fois capté et réchauffé, l’air chaud va être transmis au système de chauffage de votre logement qu’il s’agisse d’un parquet chauffant ou d’un système classique de radiateurs. Nécessitant peu de surface pour être installée, ses performances et son rendement permettent de rapidement rentabiliser son investissement de départ. Si vous souhaitez installer votre pompe à chaleur aérothermique dans un endroit où elle captera un air à une température inférieure à 3°, il vous faudra néanmoins la coupler à un chauffage d’appoint ou à une chaudière hybride.

Critères d’éligibilité de la pompe à chaleur aérothermique air-air à la prime énergie

Il faut tout d’abord savoir que la prime énergie n’est attribuée l’installation d’une pompe à chaleur aérothermique de type air-air que si vous en faites  la demande avant d’engager vos travaux (signature de devis, versement d’acompte, etc.)! Vous pouvez faire votre demande par courrier ou directement en ligne, à condition d’envoyer votre dossier complet signé et accompagné de tous les justificatifs demandés dans les délais impartis, à savoir :

  • l’attestation qui prouve que le professionnel qui installe votre équipement est bien certifié RGE,
  • l’acte de propriété ou de location qui stipule que votre logement est construit depuis deux ans ou plus,
  • la facture de votre pompe à chaleur aérothermique qui prouve qu’elle bénéficie de l’Eco-label, du NF PAC, label EHPA ou qu’elle est tout au moins conforme aux normes d’émission de polluants et de rendement énergétique de classe 5 exigés pour être éligible.
  • votre attestation sur l’honneur et votre RIB

Quelles aides sont accordées (ou non) en complément de la prime énergie ?

Si vous installez une pompe à chaleur aérothermique air-air vous pouvez espérer coupler votre prime énergie avec les aides suivantes :

  • le Crédit d’Impôt Transition énergétique (CITE) qui vous permettra de déduire 30 % du montant de l’achat de la pompe à chaleur aérothermique air air que vous aurez fait installer. Attention : cette aide ne prend pas en charge le montant de la pose,
  • l’éco-prêt à taux zéro qui peut vous être accordé si vous effectuez au minimum deux travaux de rénovation thermique simultanés dans votre logement,
  • le taux de TVA réduit à 5,5 % appliqué aussi bien à l’achat qu’à la pose de votre pompe à chaleur.
  • Par ailleurs il existe plusieurs aides accordées par les collectivités territoriales (locales, régionales ou départementales) dont dépend votre habitation.

Attention toutefois car les subventions de l’Anah ne peuvent en aucun cas être cumulées avec la prime énergie. A vous donc de bien vous renseigner sur les aides existantes et de faire des demandes judicieuses afin de payer votre installation le moins cher possible.

Sachez enfin que dans sa lutte contre la précarité énergétique l’état peut aller jusqu’à multiplier par 5 la prime énergie qui prendra alors le nom de prime énergie plus, pour les revenus fiscaux les plus modestes.

>>>Demandez votre prime énergie pour l’achat d’une pompe à chaleur air air