Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Prime énergie pour la fenêtre de toit

Par L’équipe de rédaction

L’aménagement des combles offre des avantages non négligeables : pièces et surface supplémentaires et augmentation de la valeur vénale du bien immobilier. Mais il nécessite d’importants travaux. Parmi les travaux à réaliser, l’installation de fenêtres de toit s’avère incontournable. Notamment pour apporter la lumière nécessaire à ce nouvel espace de vie. Comme pour tout projet, vous allez devoir budgétiser précisément le coût de l’opération. Il est donc important pour vous de savoir qu’une fenêtre de toit complète à vitrage isolant est éligible à la prime énergie et de connaître les modalités de son attribution.

Je demande ma prime

Simulation gratuite en 2 minutes

Qu’est-ce que la prime énergie ?

La prime énergie aussi appelée Prime Certificats d’Economies Energie (CEE) est un dispositif gouvernemental. Celui-ci a été créé dans le cadre de l’effort national de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Plus précisément, la prime énergie permet aux industries ne pouvant pas directement réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, faute de technologie efficace, de financer une partie des travaux des particuliers concourant à cette réduction. En échange de sa participation, l’industriel concerné reçoit un certificat justifiant de son investissement dans la réalisation du projet du particulier.

 

En tant que particulier, lorsque vous conduisez des travaux d’amélioration énergétique, comme la pause d’une fenêtre de toit à verre isolant, vous pouvez déposer un dossier de demande de prime énergie très simplement en quelques clics sur notre plateforme Internet. Nous nous chargeons ensuite de la validation de votre dossier auprès de l’administration et, vous adressons alors un chèque pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros !

La fenêtre de toit complète à vitrage isolant

Une fenêtre de toit est une fenêtre installée sur toit offrant une ouverture d’au moins 0,8 m². Celle-ci peut être de type :

 

  • lucarne : c’est-à-dire constituée d’une baie verticale montée en saillie sur la pente de la toiture, de deux côtés (les joues) et d’une couverture de une à trois pentes.
  • châssis de toit ou vasistas : constituée d’une baie intégrée à la toiture qu’il est courant d’appeler fenêtre Velux (c’est une appellation abusive car Velux n’est ni plus ni moins que le nom d’une marque).

Prix de la fenêtre de toit

Le prix d’une fenêtre de toit sera directement dépendant de son type, ses dimensions et ses qualités isolantes. Il ne faut pas perdre de vue qu’un ouvrant constitue, lorsqu’il n’est pas de bonne qualité, un pont thermique néfaste aux économies d’énergie. Il est donc important de choisir un ouvrant de qualité constitué d’un verre et d’un châssis aux propriétés isolantes. On notera d’ailleurs que seules les fenêtres et portes-fenêtres complètes à vitrage isolant sont éligibles à la prime énergie. Un choix somme toute logique qui préserve l’environnement tout comme votre porte-monnaie. Généralement, le prix d’une fenêtre en châssis intégré (Velux) bien isolé s’échelonne entre 250 et 600€ selon les dimensions pour un coût de pose  entre 200 et 400€ selon les contraintes. L’achat et l’installation d’une lucarne coûte entre 2 000 à 8 000€.

Les critères d’éligibilité à la prime énergie

Pour pouvoir être éligible à la prime énergie, votre projet doit respecter plusieurs critères :

 

  • L’équipement doit être installé dans un bâtiment résidentiel existant à l’exception des parties communes non chauffées. Ce dispositif ne s’applique qu’aux fenêtres complètes: le remplacement du seul vitrage ne donne pas lieu au versement de la prime énergie.
  • L’installation doit avoir été réalisée par un professionnel titulaire d’une mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • Les qualités isolantes de l’équipement installé, définis par le coefficient de transmission surfacique Uw et le facteur solaire Sw, doivent pour les fenêtres de toiture correspondre aux minima suivants : Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36.
  • Le matériel doit afficher une durée de vie conventionnelle d’au moins 24 ans.

Le cumul de la prime énergie avec les autres aides ?

En plus de la prime énergie, plusieurs autres aides écologiques sont disponibles pour l’achat d’une fenêtre de toit. Certaines de ces aides sont cumulables avec la prime énergie tandis que d’autres ne le sont pas.

 

Tableau de cumul des aides financières pour les travaux

 

La prime énergie est ainsi cumulable avec :

 

  • le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique). Prorogé jusqu’au 31 décembre 2017, celui-ci s’obtient par déclaration du coût d’acquisition HT de l’équipement installé sur votre impôt sur le revenu. Attention, ce dispositif concerne aussi les ménages non imposables qui dans ce cas recevront un chèque du trésor public équivalent à la réduction d’impôt accordable.
  • la TVA réduite au taux de 5,5% applicable aux travaux de rénovation et d’amélioration de l’efficacité énergétique concernant un logement de plus de deux ans.
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) accordable jusqu’au 31 décembre 2018 pour le financement des travaux de rénovation énergétique des logements.

 

Attention, la prime énergie n’est pas cumulable avec les aides, quelles qu’elles soient, de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH).

 

En vous accordant une aide substantielle pour l’achat de vos fenêtres de toit, la prime énergie diminue votre budget d’aménagement ou de rénovation de vos combles. Un avantage qui vaut bien quelques clics sur Internet !

Conseillers

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre fenêtre de toit par une Prime Energie.

Conseillers
Je demande ma prime

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction