Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Installer un insert dans une cheminée ouverte

Par L’équipe de rédaction

Comme son nom l’indique, l‘insert de cheminée est un appareil de chauffage à bûches ou à pellets qui va être inséré dans une cheminée classique à foyer ouvert pour la transformer en foyer fermé. Mais comment fonctionne un insert de cheminée ? Comment l’installer et l’entretenir ? Et surtout, quels sont les avantages et les inconvénients d’un tel appareil de chauffage ? On va voir à quel point la technologie de l’insert est une solution efficace et avantageuse pour différentes raisons…

Je change mon chauffage

Simulation gratuite en 2 minutes

Rapide présentation de l’insert de cheminée

Un principe de fonctionnement simple

 

Le principe de l’insert de cheminée n’est pas compliqué en soi : il s’agit de transformer une cheminée ouverte traditionnelle en cheminée à foyer fermé. Pour cela, on encastre un insert en fonte ou en acier à double paroi (pour permettre la circulation de l’air sans contact avec les cendres et les fumées) dans le foyer de la cheminée. Ainsi, l’air froid pénètre dans le bas de l’appareil, circule tout autour de lui pendant la combustion, et ressort par le haut par convection, en se diffusant dans la pièce. De la chaleur est également diffusée par rayonnement à travers la vitre de l’insert.

 

Les fumées de la combustion du bois (bûches) ou des pellets (granulés de bois) sont rejetées vers l’extérieur de l’habitation par le conduit de cheminée. Grâce à l’insert de cheminée, la quantité de chaleur émise est beaucoup plus grande que celle d’un foyer ouvert (rendement* d’environ 70%), et les économies d’énergie beaucoup plus importantes.

    *Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

    Comment installer un insert de cheminée ?

     

    Avant de décider d’installer un insert de cheminée, il convient de demander à un professionnel de venir faire un diagnostic de votre cheminée, afin de savoir s’il est possible ou non d’y installer un tel appareil.

     

    Ensuite, il est fortement conseillé de faire installer son insert par un professionnel agréé, et ce, pour plusieurs raisons : pour le respect des normes de sécurité, pour le service après-vente et la maintenance, et pour l’éligibilité aux différentes aides financières de l’Etat.

     

    Cet artisan qualifié vérifiera plusieurs points : le conduit de cheminée qui devra être doublé, l’isolation des murs et cloisons autour de l’appareil, la disposition en hauteur des grilles de ventilation, l’encastrement précis et étanche de l’insert.

     

    Comment entretenir un insert de cheminée ?

     

    Le ramonage du conduit de cheminée devra être fait deux fois par an par un ramoneur professionnel. Une maintenance régulière de l’insert devra aussi être réalisée par l’installateur.

     

    Quant au particulier, il devra vider les cendriers quasi quotidiennement, et nettoyer les parois et la vitre de l’insert avec des produits adaptés.

     

    Plusieurs types

     

    Il existe des inserts simples ou à double combustion, à bûches ou à pellets, en fonte ou en acier,…


    Dans tous les cas, le choix se fait en fonction des critères suivants :

     

    • le rendement (de 60% à 80%)
    • la dimension (de 67 cm à 110 cm)
    • l’esthétique (classique, moderne, contemporain,…)
    • l’autonomie (jusqu’à 10 ou 12 heures)
    • la puissance de chauffe (de 8 à 18 kW)
    • la norme NF et le label Flamme Verte (de 5 à 7 étoiles)

     

    Avantages et inconvénients

     

    L’insert de cheminée a plusieurs avantages parmi lesquels on peut citer :

     

    • grand rendement et forte autonomie
    • appareil performant, potentiel de chauffe renforcé
    • nécessite généralement peu de travaux
    • économie d’énergie (réduction de la facture de chauffage)
    • sécurité améliorée
    • écologique
    • liberté de choix du combustible
    • combustible économique
    • réglementation encadrée
    • chauffage propre ayant un entretien facile
    • véritable confort
    • possibilité d’installer un répartiteur de chaleur
    • meilleure répartition de la chaleur
    • possibilité d’insert à double combustion
    • coût peu élevé à l’achat pour les modèles de base
    • coût d’installation limité (sauf en cas de gros travaux)
    • aides financières de l’Etat possibles (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, Eco Prêt à Taux Zéro, TVA à 5,5%, aides de l’ANAH, Prime Energie, Pacte Energie Solidarité)

     

    Il a aussi quelques inconvénients

     

    • entretien régulier nécessaire (risque d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone)
    • tubage du conduit de cheminée indispensable (la température des gaz de combustion étant très élevée)
    • prix parfois très élevé pour certains modèles
    • moins de charme qu’une cheminée traditionnelle
    • pas de changement de place possible

    Quel est le prix d’un insert de cheminée ?

    Le prix d’un insert de cheminée varie de 500€ à 3000€. A cela, il faut ajouter le coût de la pose de l’insert par un professionnel : de 500€ à 1500€.
    Ceci dit, les subventions de l’Etat permettent de faire baisser considérablement les coûts à condition d’y être éligible.

     

    L’insert de cheminée offre de très nombreux avantages tant au niveau économique qu’écologique. De plus en plus en foyers français ont recours à ce système qui leur permet de réduire leur facture de chauffage de manière significative.

    deux femmes ordinateur

    Le saviez-vous ?

    Vous pouvez financer l’achat de votre insert de cheminée par une Prime Energie.

     

    deux femmes ordinateur
    Je change mon chauffage

    Simulation gratuite en 2 minutes

    L’équipe de rédaction