isolation plancher bas

L’isolation des planchers bas

Améliorer les performances énergétiques de son foyer relève d’un triple enjeu : il s’agit à la fois de se sentir bien chez soi grâce à la conservation de la chaleur, de faire de conséquentes économies d’énergie, mais aussi de protéger l’environnement en limitant les émissions de CO2. A l’heure où les performances des logements sont scrutées par les futurs propriétaires, avoir une maison bien isolée est également un argument de poids si l’on souhaite vendre.

    Pourquoi isoler un plancher bas ?

    Situé au rez-de-chaussée d’une maison, le plancher bas est la paroi séparant l’espace de vie et le sol, ou tout autre dispositif placé en-dessous, tel un vide sanitaire. Son isolation est importante, voire cruciale lorsque l’on sait que près de 10% des déperditions de chaleur se font par le sol. Une bonne raison, donc, de s’intéresser à la question.

    Par le haut ou par le bas, l’isolation des planchers bas est cruciale

    Il existe deux principales façons de procéder à l’isolation des planchers bas : l’isolation dite par le bas et celle dite par le haut.

     

    L’isolation des planchers bas par le bas est, tout simplement, l’application d’un isolant sur la face inférieure du plancher. Elle est possible lorsque le sol se trouve au-dessus de locaux non chauffés, d’un terre-plein ou d’un vide sanitaire, et lorsque ceux-ci sont accessibles. On peut alors, sans trop de travaux sur le sol existant, appliquer différents types d’isolants. Les panneaux isolants, fixés par des chevilles, conviendront aux sols déjà réguliers, alors que les isolants souples ou projetés épouseront la forme des planchers présentant des irrégularités.

     

    L’isolation des planchers bas par le haut est, quant à elle, nettement plus contraignante. On la met principalement en œuvre lorsque le terre-plein ou le vide sanitaire situés sous le plancher sont inaccessibles, lorsque l’on souhaite refaire totalement son plancher, ou encore installer un chauffage par le sol. La technique consiste à poser l’isolant sur le plancher, sous forme de panneaux rigides, et à couler par-dessus une chape qui servira elle-même de base au nouveau revêtement.


    L’isolation par le haut implique de nombreuses et importantes modifications de l’intérieur de l’habitat, comme la destruction du revêtement en place et la rehausse des seuils de porte. C’est une démarche lourde : on lui préférera donc l’isolation par le bas lorsque cela est possible.

    Avantages et inconvénients de l’isolation d’un plancher bas

    Dans l’absolu, l’isolation d’un plancher bas ne présente que des avantages : économie d’énergie et meilleur équilibre de la température, été comme hiver, contribuent largement à se sentir mieux chez soi. La mise en œuvre des différentes techniques est généralement facile et rapide, à condition bien sûr de faire appel à un professionnel.


    Si l’on ajoute à cela la possibilité de profiter de l’occasion pour installer un chauffage par le sol dans le cas d’une isolation par le haut, on en conclura que l’isolation du plancher bas est indéniablement génératrice de bien-être chez soi.

     

    En revanche, cette isolation ne s’improvise pas, et doit être anticipée pour limiter ses inconvénients.


    L’aspect le plus négatif de l’isolation d’un plancher bas est l’immobilisation de la pièce, voire du logement entier, ainsi que les importantes rénovations que peut occasionner l’isolation par le haut. Le coût est également l’un des inconvénients de cette opération. Faire appel à un professionnel qualifié est souvent nécessaire, ce qui implique des frais de main d’œuvre, à ajouter au coût de l’isolant lui-même. La facture peut donc s’alourdir rapidement.

    Le prix d’une isolation de plancher bas

    Le coût de l’installation est en partie conditionné par le type d’isolant utilisé, ainsi que la technique employée (isolation par le haut ou isolation par le bas).


    L’isolant seul peut être acheté à bas prix sur internet ou chez des distributeurs spécialisés du BTP. La laine de chanvre sera un isolant plutôt économique, évalué à 10€/m2, alors que le polyuréthane sous forme de panneau atteindra 35€/m2.


    Il faut ajouter à cela la prestation du professionnel, plus coûteuse si le procédé employé est complexe.


    Pour isoler un plancher bas sur l’intégralité de son foyer, il faut compter entre 3 000 à 5 000€ TTC. L’isolation par le haut occasionnera bien sûr un surcoût lié à l’achat d’un nouveau plancher.

     

    La transformation d’un logement pour obtenir de meilleures performances énergétiques donne généralement lieu à des subventions. L’Agence Nationale de l’Habitat (ANHA) est l’un des organismes pouvant verser une aide financière, mais il est également possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE), de la TVA à taux réduit sur vos travaux, ou encore la prime énergie pour la rénovation énergétique. Cette dernière est relativement facile à obtenir et peut prendre en charge jusqu’à 80% du coût de vos travaux.

    Plus d’articles sur ce thème