Isolation d'un plafond

Toutes les aides disponibles pour l’isolation des planchers bas

L’isolation des planchers bas permet de réaliser des économies d’énergie tout en bénéficiant d’un meilleur confort en toute saison. La pose d’une couche d’isolant de 7 à 10 cm peut réduire les déperditions de chaleur de 7 à 10 %. Ces travaux peuvent sembler coûteux au premier abord mais de nombreuses aides peuvent alléger considérablement la facture. Le retour sur investissement sera rapide et votre logement prendra de la valeur.

De nombreuses aides existent pour l’isolation des planchers bas

Les travaux d’isolation des planchers bas sont éligibles à de nombreuses aides. Vous pourrez par exemple bénéficier du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) même si vous n’êtes pas imposable. L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pourra également vous verser une subvention. Les collectivités locales sont de plus en plus nombreuses à aider les propriétaires qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Les entreprises actives dans le secteur de l’énergie peuvent aussi prendre en charge une partie du coût de vos travaux par le biais d’une Prime Energie. Dans la plupart des cas, les aides écologiques sont cumulables entre elles.

Le crédit d’impôt pour l’isolation des planchers bas

Le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est la mesure la plus connue et la plus accessible parmi les aides à la rénovation énergétique. Elle vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu jusqu’à 30 % de vos dépenses en travaux liés à l’isolation d’un plancher bas. Si vous n’êtes pas imposable, l’administration fiscale vous enverra un chèque d’un montant équivalent. Cette démarche est très simple à réaliser puisqu’il suffit d’indiquer le montant des travaux dans la rubrique correspondante de votre déclaration d’impôt. Pour des travaux d’isolation de plancher bas, le CITE s’applique également aux frais de pose du matériau.

Les subventions de l’ANAH pour l’isolation des planchers bas

Les aides financières de l’ANAH se présentent sous forme d’une subvention qui vous sera versée une fois les travaux réalisés, sur présentation des factures. Votre seul engagement est de continuer d’occuper le logement comme résidence principale pendant encore au moins 6 ans. Contrairement au CITE qui est ouvert à tous, les aides de l’ANAH sont conditionnées par des critères de revenus et peuvent varier d’une ville à l’autre. Le montant des travaux ouvrant droit à une subvention est plafonné à 20 000 €.

 

L’aide de l’ANAH pourra représenter de 35 à 50 % du montant du coût des travaux. La prime Habiter Mieux peut compléter la subvention si les travaux améliorent d’au moins 25% la performance énergétique du logement.

 

L’isolation des planchers bas est éligible à ce dispositif du moment qu’ils donnent sur l’extérieur ou sur des locaux non chauffés, une cave par exemple. Les travaux peuvent porter aussi bien sur l’isolation thermique que phonique.

La Prime énergie pour l’isolation des planchers bas

La Prime énergie est versée à l’issue des travaux par un opérateur agréé. La demande d’aide doit être effectuée très en amont, avant la signature des devis. Son calcul dépend de la nature des travaux et non de leur montant. La prime pourra être majorée en fonction des revenus des bénéficiaires et de la localisation géographique de l’habitation. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE et concerner un logement de plus de deux ans. Cette prime s’applique aux travaux d’isolation des planchers bas quel que soit le type de matériau utilisé ou le mode de pose. La Prime énergie n’est pas cumulable avec la Prime Habiter Mieux de l’ANAH car elles sont toutes deux financées par les certificats d’économies d’énergie.

La TVA réduite pour l’isolation d’un plancher bas

Le taux de TVA peut être réduit à 5,5 % pour des travaux d’isolation d’un plancher bas au lieu de 10 % habituellement appliqués. La plupart des travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique sont éligibles à ce dispositif. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel. Le taux réduit sera appliqué à la pose et aux fournitures.

 

Pour bénéficier de la TVA réduite, le plancher bas doit donner sur un sous-sol, un vide sanitaire ou un passage ouvert. Les travaux devront permettre d’atteindre un niveau de résistance thermique égal ou supérieur à R 3.0 m².K/W.

L’éco prêt à taux zéro pour l’isolation des planchers bas

L’éco prêt à taux zéro (ou éco PTZ) pourra vous aider à financer vos travaux d’isolation de plancher bas à des conditions très avantageuses. Les propriétaires, occupants ou bailleurs, peuvent bénéficier d’une avance sur travaux pouvant atteindre 30 000 €, remboursable sur 15 ans. La seule condition est que le logement ait été construit avant 1990 et qu’au moins 2 types de travaux différents soient réalisés. L’ANAH propose également un Éco-prêt « Habiter Mieux » aux personnes bénéficiant de la Prime Habiter Mieux, à hauteur de 20 000 €. Les éco-prêts sont versés dès le début des travaux.

 

Avant d’entreprendre des travaux d’isolation d’un plancher bas, renseignez-vous auprès des collectivités locales dont vous dépendez (commune, département, région) pour savoir si elles proposent des aides complémentaires. En cumulant toutes ces aides, il ne restera à votre charge que 20 % de la facture globale.

Téléconseillers

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux d’isolation des planchers bas avec une Prime Energie.

Téléconseillers