Façade maison avec baie vitrée

La maison écologique, l’avenir de la construction individuelle ?

La maison écologique est un type de construction qui va se développer de plus en plus pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de respect de l’environnement. Elle suit plusieurs règles non officielles : l’utilisation de matériaux naturels et locaux, l’emploi de sources d’énergie renouvelables, une conception adaptée à la localisation et la topographie du terrain. Forcément bénéfique pour l’environnement et peu coûteuse en consommation d’énergie, la maison écologique est plus chère à construire que la maison traditionnelle mais bénéficie de plusieurs aides financières.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Il n’existe pas de définition officielle ni de norme permettant de qualifier une maison d’écologique. Cependant, plusieurs critères doivent être combinés afin que l’on considère une habitation comme étant écologique :

 

  • elle est construite à partir de matériaux naturels et provenant de sources locales : il peut s’agir notamment de pierre, de paille, de bois, de terre…. Ces matériaux devraient se trouver dans chacun des éléments de l’habitation (structure, sols, murs, plafonds, revêtements…).
  • elle utilise des sources d’énergie renouvelables pour produire le chauffage et l’eau chaude sanitaire : les équipements employés peuvent se baser sur l’énergie solaire, géothermique et/ou aérothermique.
  • sa conception a été faite en fonction des conditions météorologiques ainsi que de la localisation et de la topographie du terrain.

 

Parmi les maisons écologiques, on définit plusieurs types de construction :

 

  • la maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) : ce label officiel fixe la consommation maximale pour cette construction à 50 kWhep/m2/an (kilowattheures d’équivalent pétrole par m² de surface de plancher et par année)
  • la maison passive : elle doit répondre aux critères décrits par le label allemand PassivHaus
  • la maison bioclimatique : inspiré de la RT2012 et proche de la maison passive, cet habitat utilise 3 autres axes pour respecter au mieux l’environnement : l’autonomie énergétique, la domotique et la qualité de l’air comme de l’eau
  • la maison autonome : elle est énergétiquement indépendante
  • la maison HQE® : correspondant à une marque commerciale déposée, elle répond à 14 critères spécifiques et a des objectifs communs avec la maison passive, la bioclimatique et l’autonome.
  • la maison active ou BEPos (Bâtiment à Énergie Positive) : elle produit plus d’énergie que ce dont elle a besoin
  • la maison alternative : elle doit répondre aux besoins des futurs résidents, être une construction qui va durer dans le temps et un bâtiment écologique.

Une habitation respectueuse de l’environnement mais onéreuse

Les avantages d’une maison écologique sont notamment :

 

  • elle consomme beaucoup moins d’énergie qu’une habitation traditionnelle, ce qui réduit considérablement les factures énergétiques du foyer
  • elle offre un bon confort thermique : elle permet d’obtenir une température agréable en toute saison, une luminosité naturelle optimale et un taux d’humidité contrôlé
  • elle a un impact carbone très faible, voire nul, de par sa construction en matériaux naturels et recyclables et son chauffage produit par des énergies renouvelables non polluantes

 

Malgré toutes ses qualités, la maison écologique présente certains inconvénients :

 

  • son coût qui représente un investissement plus conséquent que pour une construction traditionnelle
  • sa complexité de conception et de réalisation : il peut être compliqué de trouver des professionnels (architectes, maîtres d’œuvre, entreprises du bâtiment…) qui sont familiers avec les dernières technologies requises pour un habitat écologique
  • la difficulté à trouver un terrain adapté : afin d’optimiser les performances de la maison écologique, elle doit être bâtie sur un terrain permettant notamment une bonne orientation

Combien coûte la construction d’une maison écologique ?

Même si de nombreux facteurs entrent en ligne de compte pour définir le prix d’une maison écologique (surface, matériaux, équipements de chauffage, type d’isolation…), on considère généralement que son coût est supérieur d’environ 15 à 20 % à celui d’un habitat traditionnel.

 

Ainsi, les prix moyens selon la surface sont de l’ordre de :

 

  • 92 000 à 150 000 € pour 80 m2
  • 110 000 à 180 000 € pour 100 m2
  • 120 000 à 220 000 € pour 120 m2
  • 220 000 à 340 000 € pour 200 m2

 

La maison écologique peut cependant bénéficier de plusieurs subventions parmi lesquelles :

 

  • le Crédit d’Impôt pour la Transition Écologique (CITE)
  • des aides spécifiques de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH)
  • la TVA à taux réduit pour certaines étapes des travaux
Téléconseiller homme Effy

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer la majeure partie de vos travaux de rénovation avec une Prime Energie.

Téléconseiller homme Effy