Tout savoir sur la prime énergie pour l’aménagement des combles

Par L’équipe de rédaction

L’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménagés fait partie des travaux de rénovation les plus rentables. En effet elle permet de réduire de 30% les déperditions thermiques du logement et de réduire la facture énergétique à hauteur de 20%. Si l’isolation des combles aménagés revient plus cher que l’isolation des combles perdus, elle permet cependant de rendre habitable une importante partie du logement. En outre plusieurs aides sont disponibles pour la réalisation de cette opération. Parmi ces aides, la prime énergie fait partie des plus importantes.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce que la Prime Énergie ?

Encore appelée « Prime Certificats d’Économies d’Énergie » ou « Prime CEE« , la Prime Énergie est une subvention dont bénéficient les particuliers qui ont réalisé des travaux d’économies d’énergie dans leur logement. Elle permet de réaliser des économies de plusieurs milliers d’euros et son délai d’acquisition est relativement court (1 mois en moyenne).

 

La prime énergie se présente sous différentes formes : bons d’achat, chèques cadeaux, chèques bancaires, virements, etc. LaPrimeEnergie.fr vous propose sa prime sous la forme d’un chèque que vous pourrez directement encaisser sur votre compte bancaire, et donc dépenser selon vos désirs.

 

Veuillez cependant bien noter que pour être éligible à notre prime pour l’isolation de vos combles aménagés, vous devrez non seulement recourir à un professionnel certifié RGE, mais en plus, votre demande devra être faite avant tout engagement de vos travaux (versement d’acompte, signature de devis, etc.).

L’importance de l’isolation des combles aménagés

Les matériaux isolants ont la particularité de disposer d’une faible conductivité thermique et d’une résistance thermique élevée. En d’autres termes, cela revient à dire que contrairement aux autres types de surfaces, la chaleur les traverse difficilement. La pose de ces matériaux sur les combles aménagés permet donc de retenir la chaleur à l’intérieur du logement.

 

Une telle isolation permet également de réaliser des économies d’énergie importantes. Du fait de la réduction des déperditions de chaleur, vous consommerez donc une faible quantité d’énergie pour chauffer votre habitation ; ainsi, vos factures de fuel, de gaz ou d’électricité diminueront.

 

Le principal avantage de l’isolation des combles aménagés  réside dans son importante rentabilité (ratio efficacité/investissement).

 

Pour ce qui est des inconvénients, l’isolation des combles aménagés ne peut pas être appliquée sur certains logements (combles en fermettes, hauteur insuffisante, etc., on parle alors de combles perdus) et le prix du m² varie en fonction du projet.

 

Pour une maison de 100 m², il faut compter entre 5 000 et 10 000 euros pour une isolation des combles aménagés. Les prix varient en fonction du type d’isolant utilisé, de la configuration du logement et de la méthode de pose.

Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la Prime Énergie

Ci-dessous sont listés les critères à remplir pour bénéficier de la Prime Énergie pour vos travaux d’isolation des combles aménagés :

 

  • l’isolant utilisé doit avoir une résistance thermique supérieure ou égale à 5m².K/W ;
  • l’isolant doit disposer d’un Document Technique d’Application (ou Avis Technique) du CSTB ou être certifié ACERMI ;
  • la construction du logement doit avoir été achevée depuis plus de 2 ans ;
  • les travaux doivent avoir été réalisés par un expert ;
  • l’expert doit remettre une facture comportant les informations suivantes : la référence, la marque, la surface, l’épaisseur, la résistance thermique et le numéro du DTA (ou de l’Avis Technique) de l’isolant, et le numéro de certification ACERMI.

Les subventions cumulables et celles non cumulables avec la Prime Énergie

La liste des aides écologiques disponibles pour l’isolation des combles aménagés et relativement fournie. Si certaines de ces aides sont cumulables avec la prime énergie, certaines autres ne le sont pas.

 

Les subventions cumulables

Parmi les aides écologiques cumulables avec la prime énergie, on peut citer entre autre : le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), la TVA réduite à (,5%, l’éco prêt à taux zéro (éco ptz) et les aides locales ne reposant pas sur le dispositif des C2E.

 

  • Le CITE: Grâce au CITE, les particuliers ont la possibilité de bénéficier d’un financement de 30% du coût de leurs travaux de rénovation énergétique. Pour information, le CITE ne concerne que les appartements et les maisons individuelles dont la construction a été achevée depuis plus de 2 ans. Le montant des dépenses éligibles est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple (à cela s’ajoutent 400 euros pour chaque personne supplémentaire à charge). Il n’est pas nécessaire de payer un impôt pour profiter du CITE.
  • La TVA à taux réduit à 5,5% : Depuis le 1er janvier 2014, la TVA à taux réduit s’applique à de nombreux travaux d’amélioration énergétique des habitations. Cette mesure s’applique aussi bien au coût de la main d’œuvre qu’au prix d’achat des équipements concernés. Pour en bénéficier, il faut toutefois avoir fait réaliser les travaux par un professionnel et la construction du logement doit avoir été achevée depuis plus de 2 ans.

 

Que vous soyez locataire, bailleur ou propriétaire occupant, vous avez la possibilité de bénéficier de la TVA à taux réduit pour des travaux d’isolation des combles aménagés.

 

  • L’éco-prêt à taux zéro: L’éco-prêt à taux zéro est une solution de financement instaurée dans le cadre du Projet Grenelle. Cette mesure propose de financer les travaux d’amélioration énergétique sans payer d’intérêts et sans effectuer une avance de trésorerie. Pour en bénéficier, il est toutefois nécessaire d’entreprendre 2 travaux au minimum ; en d’autres termes, cela revient à dire qu’en plus des combles, il faut isoler d’autres parties de l’habitation (murs donnant sur l’extérieur, parois vitrées, …).
    Peuvent en bénéficier les sociétés civiles, les bailleurs et les propriétaires occupants sans condition de ressources.

 

Les subventions non cumulables

La prime énergie n’est pas cumulable avec les aides de l’ANAH. L’ANAH propose des aides aux particuliers qui occupent la même habitation depuis plus de 15 ans, à condition que ceux-ci s’engagent à réaliser des travaux de lutte contre la précarité énergétique et de rénovation de l’habitat.

 

Les aides de l’Anah sont à la fois ouvertes aux copropriétaires, aux bailleurs et aux propriétaires occupants. Pour en bénéficier, le montant des travaux réalisés doit atteindre au moins 1 500 euros et la construction du logement doit avoir été achevée depuis plus de 15 ans.

 

La prime énergie n’est pas non plus cumulable avec les aides locales reposant sur le dispositif des certificats d’économie d’énergie.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction