Le Chauffe-eau solaire : Fonctionnement, installation, économies d’énergie

Par L’équipe de rédaction

Il est possible de produire de l’électricité avec l’énergie solaire, mais saviez-vous que les panneaux solaires peuvent également servir à chauffer l’eau chaude sanitaire ? Ce système ingénieux a été intégré dans un appareil performant et moderne appelé chauffe-eau solaire individuel (CESI). Cet appareil permet de réaliser d’importantes économies d’énergie et est à ce titre éligible à plusieurs aides écologiques parmi lesquelles la Prime Énergie.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Fonctionnement du chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire est un moyen économe et écologique de produire son eau chaude sanitaire. Il est composé d’un ballon d’eau chaude relié à des panneaux solaires thermiques qui récupèrent l’énergie émanant du soleil. Ce système permet d’économiser environ 50 % d’énergie sur la production d’eau chaude grâce à l’énergie gratuite procurée par le soleil tous les jours de l’année.

 

Le chauffe-eau solaire fonctionne grâce aux panneaux solaires thermiques posés sur le toit de la maison. L’énergie solaire rayonne et procure de l’énergie thermique qui permet de chauffer le fluide caloporteur intégré dans les panneaux. Ce fluide est contenu dans un tube et va transiter jusque dans le ballon d’eau chaude pour y réchauffer l’eau sanitaire grâce aux calories emmagasinées pendant la journée. Le fluide caloporteur destitué de sa chaleur va continuer son chemin jusqu’aux panneaux et recommencer à récupérer la chaleur thermique du soleil.

 

Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) est donc dépendant de l’ensoleillement et des saisons. C’est pourquoi il est conseillé de posséder un producteur d’eau chaude sanitaire (ECS) d’appoint, comme par exemple, une chaudière  qui servira alors pour le chauffage et pour la production d’ECS lors de périodes peu ensoleillées. On estime qu’un CESI est capable de produire environ 50 % des besoins en eau chaude d’un foyer

👉 En 2 minutes, Jamy vulgarise le fonctionnement des panneaux solaires. Découvrez comment la lumière du soleil se transforme en électricité pour votre maison.

 

 

Installation du CESI

L’installation d’équipements fonctionnant à l’énergie solaire n’est pas réservée aux habitants du Sud de la France et des régions ensoleillées. Il s’agit en réalité d’une idée reçue car, s’il est vrai que les performances des panneaux solaires seront quelque peu diminuées dans les régions bénéficiant d’un taux d’ensoleillement moindre, il n’en demeure pas moins que faire installer des panneaux photovoltaïques ou thermiques (donc des CESI) dans le Nord de la France permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie.

 

Dans le Nord comme dans le Sud, le plus important est de posséder un emplacement dégagé et un toit bien orienté. La performance des panneaux solaires dépend avant tout de ces critères.

 

Les conditions idéales sont un toit orienté sud, incliné à 45°, et bien dégagé. Effectivement, aucun bâtiment, aucune structure, ni végétation ne doivent venir gêner l’ensoleillement des panneaux. L’acquisition d’un CESI est encore rentable sur des toits orientés Sud-Est ou Sud-Ouest. Les panneaux solaires thermiques ont généralement une surface comprise entre 3 m² et 5 m² et se posent directement sur la toiture ou à même la charpente, selon les cas.

 

Il est vivement conseillé de faire appel à des professionnels pour la pose des panneaux solaires thermiques et du chauffe-eau. Cela requiert en effet des compétences techniques approfondies qui garantissent une pose de qualité et sécurisée. Il est conseillé de faire appel à un professionnel titulaire d’une mention RGE, en l’occurrence le label Qualisol. En effet ce sera non seulement la garantie d’un travail bien réalisé, mais en plus c’est une condition pour avoir accès aux aides à la rénovation énergétique (crédit d’impôt, subventions ANAH, Prime Energie, aides locales, etc). Ces aides peuvent représenter jusqu’à 80% du coût d’acquisition de votre chauffe-eau solaire.

CESI : investissement et économies d’énergie

Le prix d’un chauffe-eau solaire dont les capteurs font de 3 à 5 m² de surface est estimé entre 5 000 et 7 000 euros. C’est donc un coût relativement élevé qui doit être considéré comme un investissement sur le long terme.

 

En réalité, un CESI est un équipement rentable car il permet d’économiser de précieux kWh d’énergie. Grâce à ce chauffe-eau, il est possible de diviser par deux les dépenses d’énergie liées à la production d’ECS. Au bout de quelques années seulement, l’énergie gratuite du soleil allège durablement la facture énergétique du foyer.

 

Mais c’est surtout grâce aux aides pour la transition énergétique que le CESI est désormais abordable pour les particuliers. En effet, l’État, qui veut inciter les français à diminuer leur consommation d’énergie, accorde des aides pour les travaux d’amélioration énergétique. Le chauffe-eau fait partie de ces équipements éligibles aux aides gouvernementales. Sous le respect de quelques conditions, il vous est possible d’obtenir la prime CEE. De nombreuses autres aides existent pour accompagner les familles qui souhaitent diminuer leur consommation énergétique par le biais de travaux. Renseignez-vous sur  les aides locales et MaPrimeRénov'. Il existe en outre la Prime Energie pour les chauffe-eaux solaires, une aide basée sur le dispositif des certificats d’économie d’énergie et pouvant représenter à elle seule jusqu’à 70% du coût d’achat de votre matériel.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction