Test formation 4/09

Sommaire

ne maison bien isolée passe forcément par des combles bien isolés. Cette partie de l’habitat occasionne jusqu’à 30 % des déperditions de chaleur, ce qui a un impact important sur la facture d’énergie en hiver. En été, c’est également la partie la plus exposée à l’ensoleillement, la chaleur s’y emmagasine et le confort thermique de la maison s’en trouve réduit, sans compter le système de climatisation qui doit alors consommer plus pour maintenir la température souhaitée. En procédant à une isolation performante des combles perdus, on gagne un habitat plus agréable au quotidien et des factures énergétiques réduites.

Combles perdus : définition

On parle de combles perdus pour désigner une surface dans la maison qui est située sous la toiture et qui n’est pas habitable en l’état, à cause notamment d’une hauteur insuffisante ou de la présence de fermettes.
Plusieurs matériaux sont envisageables pour isoler des combles perdus. On peut citer entre autre, le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, la laine de verre ou encore la laine de roche. Ces différents isolants sont réputés pour leur faible conductivité  et leur bonne résistance thermique.
Avant de poser un isolant, il faut s’assurer qu’il dispose d’un pare-vapeur. C’est généralement le cas pour les isolants en rouleaux ou panneaux, mais s’il n’y en a pas, comme cela peut arriver avec les isolants à souffler.

Il existe plusieurs façons de procéder pour isoler des combles perdus, en fonction de leur disposition :

  • Si l’espace est facilement accessible, on peut simplement poser des panneaux isolants sur toute la surface du plancher. La laine de verre et le polystyrène expansé conviennent très bien pour ce type d’isolation. L’installation se déroule en plusieurs étapes, avec deux couches d’isolant à poser. Les panneaux semi-rigides sont habituellement recommandés, car leur souplesse leur permet une installation facilitée même lorsque la structure présente des particularités, cependant les panneaux rigides résistent mieux au risque de tassement dans le temps.
  • Si l’espace est aussi facilement accessible, vous pouvez également opter pour la pose d’un isolant en rouleaux, en veillant à ne laisser aucun interstice entre les rouleaux lorsque vous les dérouler et à ne pas recouvrir les entrées d’air s’il y en a. Là encore, la laine de verre est recommandée.
  • Si l’espace est difficilement accessible, voire pas du tout, pour l’isoler on optera plutôt pour la technique du soufflage. Pour cette méthode, on utilise généralement de la laine de roche comme isolant. Elle est soufflée directement sur le plancher, en vrac, jusqu’à ce qu’elle recouvre l’ensemble de la surface. Il faut ensuite la tasser pour obtenir une épaisseur homogène sur toute la zone recouverte. Cette technique permet d’isoler rapidement et de manière efficace une zone difficile d’accès.

L’expérience d’un professionnel est primordiale pour déterminer quelle sera la méthode la plus pertinente, mais aussi pour choisir les meilleurs matériaux en fonction des particularités propres à chaque habitat.

L’isolation des combles perdus ne nécessite pas d’entretien. Les matériaux doivent être remplacés en cas de dégâts sur la toiture, notamment si l’on note des infiltrations, mais en dehors de ces cas exceptionnels, ils sont conçus pour durer plusieurs décennies.

L’équipe de rédaction