Homme installant une ventilation

La VMI

On n’insistera jamais assez sur l’importance d’une bonne ventilation pour un logement sain. Des aérations non obstruées et une ventilation mécanique efficace permettent le renouvellement d’air nécessaire. Parmi les solutions possibles, la ventilation mécanique insufflée aussi appelée ventilation positive permet d’injecter un air filtré et dépollué à l’intérieur du logement. On vous dit tout de cette technique de ventilation.

La ventilation mécanique insufflée, principe de fonctionnement

À l’inverse d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) qui aspire l’air vicié intérieur pour le rejeter à l’extérieur, la Ventilation Mécanique Insufflée (VMI) prélève de l’air sain à l’extérieur pour le distribuer à l’intérieur. La centrale de ventilation aspire l’air depuis une bouche d’aspiration unique située en façade, en toiture ou dans les combles. Cet air est filtré, déshumidifié et réchauffé avant d’être insufflé dans par les bouches de ventilations installées généralement dans la salle de bain, la cuisine et les toilettes de l’habitation ainsi équipée. Cet air pur vient pousser l’air vicié qui s’échappe par les grilles d’aérations des pièces concernées. De fait La maison est mise en légère suppression pour faciliter cette expulsion.

 

La régulation

Équipée de capteurs et pilotée électroniquement, la VMI calcule son régime de fonctionnement et sa fonction préchauffage pour répondre aux besoins du moment. Cette centrale intelligente adapte son débit et la température de l’air insufflé à la saison pour une ventilation optimale et un maximum de confort. Les modèles hygroréglables, coûtent un peu plus cher mais leur déclenchement automatique à partir d’un niveau programmé d’humidité garantit une excellente qualité de l’air toute l’année.

L’installation et l’entretien

Élément central de la ventilation mécanique insufflée, le bloc moteur s’installe dans les combles de l’habitation ou dans une pièce technique. Son aspiration est reliée par gaine à la bouche de prélèvement. Cet air passe au travers d’un filtre conçu pour éliminer particules fines et autres polluants. Cet air propre est ensuite réchauffé par une résistance électrique voire une serre solaire. L’air sain et réchauffé est ensuite injecté dans le réseau de gaines qui irrigue les pièces à ventiler. Pas plus compliquée à installer qu’une traditionnelle ventilation mécanique contrôlée, la VMI ne demande qu’un entretien limité : son filtre doit être changé tous les 10 à 12 mois pour conserver une qualité optimale de l’air insufflée.

deux femmes ordinateur

Bon à savoir : puits canadien et serre solaire pour une VMI écologique

Connectée à un puits canadien, la VMI distribue l’air issu de ce dernier, réchauffé en hiver et rafraîchi en été. Le couplage à une petite serre solaire de la VMI limite quant à lui le recours à sa résistance électrique. Des solutions simples et écologiques pour un maximum de confort et d’économies d’énergie !

deux femmes ordinateur

Les avantages et les inconvénients de la VMI

La Ventilation Mécanique Insufflée offre plus d’avantages que d’inconvénients. Au rang des avantages, on notera que :

 

  • l’insufflation s’avère plus efficace que l’extraction pour assurer le renouvellement de l’air ambiant. Le balayage d’air pur et la suppression règlent parfaitement les problèmes d’humidité persistante.
  • Le système génère des économies de chauffage. Le préchauffage de l’air insufflé et l’absence d’extraction de l’air chaud intérieur préservent en effet les calories si précieuses en hiver. Ces économies compensent la consommation électrique de la résistance de préchauffage de la VMI.
  • son filtre limite la présence d’allergènes et de radon dans l’air intérieur.
  • elle est plus simple à installer que la VMC.

 

La VMI n’affiche qu’un seul inconvénient :

 

  • Son coût est à l’heure actuelle plus élevé que celui de la VMC.

Combien coûte une VMI ?

Le coût de la VMI dépend de sa puissance et de sa qualité. Comptez entre 400 et 600 euros pour l’acquisition du bloc moteur et à peu près autant pour celle des gaines et bouches d’aspiration et d’insufflation. Un coût total d’environ 1000 euros pour le matériel auquel il convient d’ajouter de 2000 à 3000 euros pour la pose par un professionnel. Attention, les coûts de pose relèvent toujours du cas par cas et nécessitent donc un devis personnalisé.

 

Au final on recommandera tout particulièrement la VMI dans les maisons souffrant d’un problème d’humidité ou lorsqu’un occupant souffre d’allergie. La légère surpression induite par l’air insufflé et sa filtration en amont éliminent en effet très efficacement l’humidité, les allergènes, les acariens, le CO², les odeurs et les particules de radon. Une véritable avancée technique en matière de qualité de l’air intérieur !

couple âgé

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer la majeure partie de vos travaux de rénovation avec une Prime Energie.

couple âgé